high
Ce projet bénéficie du soutien de l'Initiative d'Excellence de l'Université de Strasbourg et du Programme Investissements d'Avenir sur la période 2012-2015

ProjEx Europe
Université de Strasbourg, Initiative d’excellence
University of Strasbourg Project of Excellence: Strasbourg School of European Studies

 

Dans un contexte politique et scientifique marqué par une crise d’intelligibilité de l’UE et de son projet, le défi scientifique consiste à dépasser les approches institutionnelles et monodisciplinaires dominantes pour s’interroger de façon innovante sur les nouvelles frontières de la démocratie, de l’intégration et des politiques européennes.
À partir des acquis des chercheurs associés au projet, il s’agira de produire des modèles d’analyse originales sur les dynamiques (historiques, politiques, sociales, économiques, scientifiques et juridiques) concurrentielles qui participent à la définition du projet européen et à son inscription dans les sociétés européennes.

Il s’agira ainsi de produire des avancées sur la question centrale du nexus entre institutions et sociétés européennes autour de deux axes.

1) L’analyse des relations existantes entre la transnationalisation des champs du pouvoir et les transformations du politique. Par une analyse historique, sociologique et politique de l’espace des acteurs de l’Europe (au sens large, intégrant des acteurs institutionnels, groupes d’intérêt, professionnels de l’Europe, des Etats et des collectivités territoriales, du Conseil de l’Europe…) il s’agira de comprendre la crise du projet européen comme le résultat d’une transformation des agencements et des configurations des champs du pouvoir nationaux, européens et internationaux.
2) Une compréhension accrue des liens entre la circulation transnationale des normes et des instruments de l’action publique et la production de l’espace sociétal européen. Cet axe vise à renouveler l’analyse des processus d’européanisation et d’action publique européenne en centrant l’analyse sur la circulation des instruments de régulation et la réappropriation de ces instruments par divers publics qui composent l’espace sociétal européen.

Les principales disciplines concernées sont la science politique, le droit, la sociologie, l’économie, l’histoire, et la démographie. Les entrées thématiques concernent l’environnement, la gestion des risques, la régulation économique, les politiques sociales, culturelles, sportives… et les séminaires itinérants seront le principal instrument de leur concrétisation.


Responsable scientifique :
Jay Rowell

Membres du bureau :
Amélie Barbier Gauchard, Maître de Conférences en Économie
William Gasparini, Professeur de Sociologie
Elisabeth Lambert-Abdelgawad, Directrice de Recherche CNRS en Droit
Jay Rowell, Directeur de Recherche CNRS en Sociologie politique
Sylvain Schirmann, Professeur d'Histoire contemporaine, Chaire Jean Monnet

Jean-Yves Bart, responsable editing
: ;